RADIO(S)

Alerte info
RCM13 : sur la Bande FM Régions,Hambou,bambao sud ,Bambao ya mboini et moheli- Ecoutez nous sur le 107.50 Mhz.sur la Bande FM Moroni,Bambao,Itsandra,Mboundé et Mitsamihouli- Ecoutez nous sur le 88.00 Mhz.Ecoutez nous Par satellite dans l’océan indien sur Parabole Réunion sur le canal 354.


Présent à la fédération comorienne (Ffc) en tant que représentant du directeur technique nationale de la Fédération française de football, l’ancien défenseur de l’As Cannes, en France, et actuel responsable international à la Fff, a accepté, samedi, de nous parler de la convention signée le même jour entre les deux instances.

 

En quoi consiste la convention signée ce matin entre la Ffc et la Fff?

Il y a, en fait, plusieurs conventions. Il est important de comprendre que la première convention, c’est la Fifa. Elle a une convention avec Fff en vue de la mise en place d’un programme de soutien technique. C’est la Fifa qui le pilote et qui propose aux fédérations d’Afrique francophone, notamment, qui sont intéressées par un soutien de la Fff dans le cadre d’un programme entre les trois parties.

Au départ, il y a une convention entre la Fifa et la Fff.

Dans un deuxième temps, quand on aura fini les échanges, il y aura une autre convention qui devra être, cette fois-ci, signée entre la Fifa, Ffc et la Fff. C’est ça la mécanique de la convention. Cette dernière convention définira le type de programme dont la fédération des Comores veut voir développer aux Comores. C’est tout le programme du développement : la formation des entraîneurs, la formation des jeunes joueurs, la formation des jeunes filles et le développement du football de base. Cela va englober tout ce qui est la base, le développement et les jeunes.


En quelle saison sera-t-elle applicable?

Ça dépend. Mais on va plutôt raisonner en année civile. Il faut encore un peu de temps. Nous sommes fin octobre, le temps de pouvoir mettre en place les différents programmes. L’idée, c’est de pouvoir la démarrer début de 2022 afin que la convention puisse faire les choses dans la durée.

Qu’est-ce qui a vraiment poussé la Fff à s’approcher de la Ffc?

C’est parti d’une volonté exprimée par le président de la Fédération française de football lors d’un congrès de la Fifa en 2016 (Noël Le Graët, ndlr). Nous avons toujours eu des collaborations avec des pays étrangers, africains et particulièrement d’Afrique francophone. Ce qui est nouveau par rapport aux demandes, c’est que le président nous a demandé de nous organiser nous-mêmes à la fédération, pour répondre à tous les pays qui en feraient la demande, principalement ceux d’Afrique francophonie.

Il faut savoir qu’il s’agit vraiment d’échanges. En effet, nous aussi nous apprenons, on apprend en se tournant vers d’autres footballs ou d’autres organisations. Les deux côtés en tirent bénéfice. Donc, c’est ça l’idée, c’est d’organiser le soutien, qui était au fil de l’eau, de manière plus organisée et plus efficace.


source: Alwatwan

Partager