RADIO(S)




 
deschamps-home© Fournis par Newsweb deschamps-home

Fier de ses joueurs, qualifiés pour une demi-finale de Coupe du monde face à la Belgique, Didier Deschamps, une fois n’est pas coutume, a fendu l’armure dimanche, sur le plateau de Téléfoot, révélant sa profonde motivation en tant que sélectionneur.

Zidane attendra. Les Bleus qualifiés pour une sixième demi-finale de Coupe du monde, qu’ils disputeront face à la Belgique mardi, à Moscou (20 heures), leur sélectionneur Didier Deschamps a fait taire toutes les critiques nées d’un premier tour efficace, mais poussif. Et assuré son avenir à l’issue de ce Mondial (il est sous contrat jusqu’en 2020), lui qui vient d’établir un nouveau record de longévité à son poste avec désormais 81 matches à la tête de cette équipe de France.

« DD », vingt ans après avoir soulevé le trophée suprême devant le public du Stade de France lors de France 98, peut revivre le grand frisson dans le costume d’Aimé Jacquet. Mais pas question de faire un parallèle : "Il faut vivre avec son temps. Il s’est passé quelque chose de merveilleux et fabuleux il y a vingt ans, admet-il le premier sur le plateau de Téléfoot sur TF1. Aujourd’hui, on n’en est pas encore arrivé là, mais on est sur notre route et en demi-finales. Il faut apprécier et savourer aussi." Et cet énorme compétiteur sait apprécier la rigueur de ses joueurs dans cette phase finale : "Rien ne pourra effacer ce qui a été fait contre l’Argentine (4-3), mais d’enfoncer le clou six jours après contre l’Uruguay(2-0), avec une place en demi-finale, c’est très bien ; le haut niveau demande sans cesse la confirmation."

Mais lorsqu’on diffuse les images de sa famille et de ses proches (les animateurs Nagui et Michel Cymes suivent en Russie chaque rencontre des Bleus) en liesse après cette nouvelle qualification, Deschamps baisse un peu la garde et avoue : "Pour les personnes qui sont autour de nous, que ce soit ma femme, mon fils ou mes amis, ce n’est pas toujours évident. Ils souffrent et ils souffrent même plus que nous, mais quand il y a des moments de bonheur comme ça… on le fait pour soi-même, mais on le fait surtout pour eux."

Partager