Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Penelope Fillon aimerait s'exprimer, mais François Fillon l'en empêche

Le candidat à la présidentielle a révélé à Paris Match qu'il ne souhaitait pas que son épouse s'exprime sur le Penelopegate, alors qu'elle est prête à le faire.

Partager :


Penelope Fillon aimerait s'exprimer, mais François Fillon l'en empêche

"Dans la Sarthe, Penelope retrouve les images de son enfance, bâtisses ancestrales, épais brouillard, chevaux, jardins potagers." A l'occasion de son dernier numéro, Paris Matchrevient sur l'histoire d'amour simple et champêtre du couple Fillon. L'article s'intitule "Penelope, de l'ombre à la lumière" et parle avec poésie de l'Anglaise de 61 ans, qui "vient de la terre et des roses, des vastes prairies parsemées de vieux clochers, du rugby et du thé."

"Cette vie n'est pas pour moi", lâche-t-elle en 2007

L'article détaille également comment les deux époux sont tombés amoureux, et comment "Penny" (ou même "Pennylane", pour ses amis de Liverpool) a suivi son mari dans son ascension politique, malgré son besoin viscéral de rester dans l'ombre.

Car la très discrète Madame Fillon semble souffrir de timidité quasiment maladive. "Je n'y arriverai pas. Cette vie n'est pas pour moi ", aurait-elle déclaré en 2007, losqu'elle se retrouve sous les feux des projecteurs, son étant époux devenu Premier ministre. "Cette réserve est aujourd'hui ce qui la perd. Comment expliquer que l'on a travaillé quand on a cultivé si longtemps la discrétion?", se demande l'hebdomadaire.

François Fillon veut "monter en première ligne"

L'information la plus étonnante de cet article reste que Penelope Fillon souhaiterait aujourd'hui prendre la parole sur son présumé emploi fictif. Elle aimerait s'expliquer sur les 900 000 euros perçus pour son poste d'attachée parlementaire auprès de son mari, ainsi que pour son travail au sein de la Revue des deux mondes.

Ce qui la retient? François Fillon, assure Paris Match. "Penelope est prête à parler, mais pour l'instant je ne suis pas pour. C'est à moi de monter en première ligne," a-t-il affirmé à l'hebdomadaire le 16 février dernier. Chevaleresque ou misogyne?

"Sa discrétion naturelle l'empêcherait-elle de se défendre? A trop être effacée, on manque d'arguments pour prouver son activité", tente d'expliquer l'hebdomadaire. Reste à savoir si Penelope Fillon réussira, ou non, à avoir gain de cause.

logo de L'Express

L'Express


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 3 + 1 =



Rechercher un article




Vidéo à la une
Actualités
Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement